Les cols blancs à l’aube d’une nouvelle révolution – Les ECHOS

19 Sep

Le télétravail n’a pas attendu la pandémie pour démarrer : on estime qu’il représentait avant son déclenchement près de 4 % des emplois aux Etats-Unis. Le Covid l’a fait exploser puisqu’il concerne actuellement à peu près 50 % des employés de bureau et que la seule plateforme Zoom a recensé, en avril 2020, plus 300 millions de participants aux réunions quotidiennes. Il est beaucoup trop tôt pour savoir si la tendance est durable puisque certains employeurs (Twitter), pour ne citer que des noms légendaires, considèrent qu’on ne reviendra pas en arrière, alors que d’autres (Netflix) demandent à tous leurs employés de revenir au bureau. Le problème posé est pour l’entreprise quasi existentiel : que devient la culture de l’entreprise si on se rencontre beaucoup moins ? Quid de la créativité, qui se nourrit du frottement des idées et donc des rencontres ? Il est bien trop tôt pour conclure.

Arrêt des fausses pistes

Une chose est sûre, une réflexion profonde sur le travail des cols blancs est devant nous. Ce qui est en jeu, c’est à la fois le droit du travail – si on a son bureau à la maison, on peut travailler plus longtemps puisqu’on économise sur les trajets – mais aussi l’architecture des bureaux – si on travaille deux jours chez soi et trois jours dans l’entreprise, on économise 40 % de la surface de bureau. La demande de transports dans les villes se trouve réduite dans les mêmes proportions au moins à certaines heures. On est donc sur un sujet très lourd ! Face à des problèmes de cette ampleur et de cette nature, aucune intelligence, aussi pointue soit elle, n’est capable de dire où il faut aller. La vérité, c’est que dans un monde qui bouge, la sécurité est dans la souplesse et la capacité de tous à se remettre en cause. C’est par l’expérimentation, l’extension de ce qui marche et l’arrêt des fausses pistes qu’on avancera. Les pays où les partenaires sociaux auront des attitudes bienveillantes, créatives et constructives marqueront des points décisifs sur tous les autres.

 

 

Retrouvez d’autres articles sur le site des echos

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :