La chronique des Échos – Le père de la stratégie d’entreprise

21 Mai

Capture d’écran 2013-01-11 à 18.28.39

les-echos-fontanet

 

Peu de gens connaissent Bruce Henderson. Il a eu pourtant, sans que nous le sachions, une grande influence sur nos vies. Bruce Henderson n’a travaillé que pour les entreprises privées, à travers le cabinet de conseil qu’il a fondé. Discret, focalisé sur le conseil en stratégie, le Boston Consulting Group (BCG) croît imperturbablement depuis cinquante ans au rythme de 15 % par an. Il a aidé des milliers d’entreprises, représentant aujourd’hui plus de 20 % du PIB mondial, à devenir leader dans leur domaine. Le secret de cette réussite ? La découverte du fonctionnement de la concurrence, appuyée sur trois idées-force :

1) La courbe d’expérience, qui explique la dynamique des prix, des coûts et des marges.

2) La modélisation des liens existant entre actif, capitaux engagés et chiffre d’affaires. Celle-ci permet de relier de façon simple investissement, dividende et croissance, mettant ainsi la finance au service de la stratégie.

3) La gestion stratégique des flux de liquidités à l’intérieur de l’entreprise, qui permet de financer les nouveaux produits (« étoiles ») par ceux qui sont stables ou décroissants mais qui génèrent des liquidités nettes (« vaches à lait »). A vrai dire, Henderson complète et perfectionne les intuitions de Bastiat, Hayek et Schumpeter. Le BCG, à la fois entreprise de conseil, centre de recherche et université emploie plus de 10.000 consultants dans 50 bureaux sur les cinq continents.

Cette force de frappe intellectuelle inédite représente près de 20 % de celle de toutes les universités d’économie réunies. Le Nobel de l’économie devrait lui être attribué pour rendre justice à ses idées, même s’il est décédé et n’a jamais fait partie du monde académique traditionnel. Ca apporterait de la diversité dans la communauté des économistes ; ça encouragerait à enseigner des idées neuves et qui marchent ; et, surtout, ça donnerait des outils à notre jeunesse pour l’aider à mieux vivre la concurrence qu’elle va devoir affronter, et bien comprendre ce qu’est une entreprise à travers sa stratégie

En savoir plus sur le site des Échos

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :