Des cours ou des stages ?

28 Nov

les_echos

les-echos-fontanet

Je ne suis pas d’accord avec le titre des Echos pour ma chronique cette semaine.

Je préfère mettre « Des cours ou des stages ? « .

Les médias économiques font, en cette période où tout dérape, un gros travail de soutien moral des entrepreneurs. Les « BFM Awards » de la semaine dernière ne dérogeaient pas à la règle. Formidable panel de réussite à la gloire d’entrepreneurs français à la tête de grandes et de petites entreprises. Au même moment, le Parlement bouclait le budget qui fait de la France le pays de l’OCDE où les entreprises et les investisseurs (même s’il y a eu une avancée sur les plus-values long terme) sont les plus matraqués.

La situation est folle : alors que les opinions publiques commencent à comprendre que seuls les emplois créés par des entreprises sont les vrais emplois et que ce sont les entreprises qui, en dernier ressort, financent l’Etat, le Parlement décourage les entrepreneurs et asphyxie les entreprises à coups de règlements et d’impôt. On présente l’impôt comme la juste récupération d’argent indûment gagné ou le prix à payer pour les erreurs des prédécesseurs, eux-mêmes politiques !

En cette période de concurrence mondiale, le Parlement tire en pratique contre son camp. Comment une classe politique aussi éloignée des réalités de l’entreprise a-t-elle pu émerger quand la compréhension de l’économie est si essentielle ? Si un député ne parlait pas un mot de français, tout le monde y verrait un grave problème ; la maîtrise d’un minimum de concepts économiques par nos élus est aujourd’hui tout aussi importante pour la santé du pays que celle du français.

L’idée la plus simple, mais qui peut être perçue comme désobligeante, serait d’instaurer un examen d’économie préalable à tout dépôt de candidature ; a minima, assurons-nous que les candidats aient travaillé en entreprise et, pour ceux dont ce n’est pas le cas, qu’ils aient fait un stage d’au moins deux ans à la direction des ressources humaines ou dans le service commercial d’une PME française.

Les Echos 2013 – Tous droits réservés

Envoyé de mon iPad

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :