Le désert des entrepreneurs, article publié dans les Echos du 13 juin 2013

15 Juin

D’après le think thank Concorde, nos exilés légaux et nos expatriés (légaux) auraient créé depuis vingt ans, hors de France, quelque 300.000 entreprises. Soit largement plus de 1 million d’emplois, c’est-à-dire 33 % du nombre de nos chômeurs, ici, en France. Pourquoi continuons-nous à nier le départ à l’étranger de nos entrepreneurs et les dégâts qu’il provoque sur notre économie ? Quand allons-nous réaligner notre fiscalité sur ce qui se fait ailleurs, pour le stopper, voire en faire revenir quelques-uns ?

Jacques de La Rosière rappelait sur BFM que notre commerce extérieur était, il y a quinze ans, excédentaire de 50 milliards d’euros. Il est déficitaire de ce montant aujourd’hui. Ces 100 milliards, indication du glissement de notre compétitivité, c’est 5 % du PIB, ça correspond en gros à 5 % d’emplois en moins et autant de chômage en plus.

Gerhard Schröder, auquel notre président commence à faire référence, osait expliquer quand il était au pouvoir que le profit était une bonne chose en rappelant que : « Le profit, c’est l’investissement de demain et les emplois d’après-demain. » Partant de là, il a fortement allégé les charges pesant sur les entreprises et les entrepreneurs. D’après le Medef, la marge brute des entreprises est de 27 % en France, de 41 % en Allemagne, tandis que la contribution des entreprises à la fiscalité et aux charges sociales est de 35 % en France et de 24 % en Allemagne. Notre excès de fiscalité tue nos entreprises à petit feu en les empêchant d’investir et pousse les entrepreneurs potentiels à quitter nos frontières pour exprimer leur talent.

Plutôt qu’attendre un retour très hypothétique de la croissance, reconnaissons qu’elle n’est pas une affaire de météorologie économique, mais de compétitivité de nos affaires, de motivation et de confiance. Soulageons les entreprises des charges imposées depuis vingt ans si on veut éviter que notre pays ne devienne un musée d’entreprises et un désert d’entrepreneurs.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :