Retenir les entrepreneurs, article paru dans les Echos du 21 mars 2013

6 Avr

Xavier Fontanet

Deux signaux forts la semaine dernière : les 100.000 emplois détruits par l’économie française en 2012 et le message délivré par Bernard Charlès, patron de Dassault Systèmes, sur les dangers que fait courir aux entreprises une fiscalité qui leur est de plus en plus défavorable…

Deux articles de la loi de Finances ont en effet suffi pour priver les entrepreneurs des moyens et, pis, de l’envie d’investir : le rétablissement de l’ISF et le quasi-doublement des taux d’impôt sur les plus-values.

Ceux qui par leur travail ont construit leur patrimoine partent ou pensent à partir ; les jeunes entrepreneurs cherchent un pays plus favorable à l’exercice de leur énergie et au développement de leurs talents ; les étrangers, quant à eux, ne voient plus l’intérêt d’investir dans un pays où la réussite d’un pari économique est taxée à ce point.

En maltraitant l’investissement privé et en créant toutes ces incertitudes dans une économie entièrement mondialisée, faut-il s’étonner que la croissance française dégringole avec toutes les conséquences que l’on voit sur l’emploi ?

Taxation de la plus-value et ISF : deux champs d’action pour remettre l’énergie entrepreneuriale en marche

Deux suggestions pour remettre les énergies entrepreneuriales en marche.

La première : récompenser la fidélité. On réduirait fortement la taxation de la plus-value en fonction de la durée de détention du capital, par exemple – 40 % pour quatre ans et – 80 % pour huit ans ou plus. La France deviendrait un des pays au monde qui encouragent le plus l’investissement à long terme.

La deuxième serait de retirer de l’ISF tout investissement mis en risque concurrentiel, quitte à le rétablir sur les oeuvres d’art ; tout le monde comprendra que l’on lutte mieux contre le chômage en investissant dans une machine plutôt que dans un tableau, fût-il moderne.

Le coût direct de ces mesures sera très inférieur à celui des milliers de ronds-points qui continuent à se construire tous les ans dans nos régions et, surtout, des centaines de milliers d’entrepreneurs se remettront en marche.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :