Le prix de la confiance, article de Xavier Fontanet paru dans les Echos du 7 mars 2013

6 Avr

A peine sortis de la loi de Finances 2013, on commence à évoquer celle de 2014.

La ligne pour 2013 a été simple : on fait d’abord payer « ceux qui peuvent », on tapera dur, mais on n’y reviendra pas. Après, tout le monde comprendra qu’il faut faire des efforts. Le pays sera mûr pour les réformes.

« Ceux qui peuvent », essentiellement les entrepreneurs, ont encaissé en 2012 l’une des pires hausses fiscales que le pays ait connues depuis longtemps et feront leur devoir en la payant cette année ; ils sont en revanche en droit d’attendre, au nom de leurs entreprises, le pendant, qui porte un nom, la baisse des coûts dans la sphère publique… Le Parlement et le gouvernement en sont issus, ils sont donc les mieux placés pour faire le travail ; c’est même leur devoir vis-à-vis du pays : la balle est clairement dans leur camp.

Ce qui est maintenant en jeu dans cette affaire, c’est la confiance ; la confiance, ce mystère ou plutôt ce miracle qui fait que les gens se mettent en marche quand ils sentent que les efforts sont partagés, que la stratégie est bonne et que les chefs sont décidés ; la confiance est au coeur du management des hommes. C’est elle qui a fait que les armées de Napoléon, en guenilles, ont gagné la campagne d’Italie ; c’est elle qui fait faire à des gens normaux des choses extraordinaires, même quand les moyens manquent. Il y a eu des avancées (pacte de compétitivité, négociations sur le contrat de travail), mais qu’entend-on aujourd’hui ? « Il faut de nouvelles recettes » (comprenez de nouveaux impôts), « le jour de carence, on peut le supprimer » (comprenez : on ne va pas se battre sur les coûts)… Soyons clairs, si le flou perdure, c’est la confiance que l’on entame. Il n’y a pas que les Français qui sentent l’hésitation : les Allemands et les Anglais nous rappellent que l’Europe est concernée par la compétitivité globale de la France. Les hommes politiques français sont aujourd’hui face à l’Histoire, et pas seulement à la nôtre.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :