« La politique doit s’ouvrir au monde » par Xavier Fontanet dans les Echos du 17 janvier 2013

11 Mar

Les entrepreneurs français découvrent, en y travaillant, que la Chine a, à grande échelle, l’expérience de constructions politiques très sophistiquées depuis quatre mille ans. L’étude des 24 dynasties féodales devrait nous faire réfléchir. Toujours le même schéma : au départ, des fondateurs tournés vers l’extérieur ayant passé leur vie à réunifier l’immense pays ; en l’absence de menace, leurs enfants se coupent de l’environnement extérieur. A la troisième génération, les mandarins dirigent tout, les impôts montent, des révoltes, le territoire explose. La reconstruction recommence dès qu’un chef émerge du chaos.

Chez nous, la V e République en est à sa troisième génération : des fondateurs (de Gaulle et Pompidou), des successeurs (Giscard, Mitterrand, Chirac), une troisième classe d’âge (Sarkozy et Hollande) ; les cinq derniers présidents ont été formés uniquement à partir d’une expérience française, alors que la mondialisation est le facteur fondamental de transformation de nos sociétés.

La concurrence est partout, mais pas un entrepreneur, pas un homme de culture internationale au gouvernement ! Impossible pour lui de connaître en profondeur les changements titanesques des équilibres internationaux ; seuls les expatriés et les dirigeants des groupes mondiaux ont cette expérience. C’est affaire de survie pour le pays que le gouvernement intègre maintenant ces talents indispensables en son sein.

La voie est la Constitution : empêcher le cumul d’un mandat électoral avec un contrat de travail dans la sphère publique (pas d’avantage donné a une catégorie de Français), empêcher plus de deux législatures (brasser le système et éviter le fléau des promesses électorales), diviser par quatre le nombre d’élus et doubler leurs revenus (baisser les coûts et ouvrir la politique à des hommes et des femmes dont les carrières ont été internationales). En attendant, les vacances des ministres ? Dans des entreprises françaises, sur le terrain en Chine et en Inde, ça remettrait les idées en place !

 

La politique doit s’ouvrir au monde par Xavier Fontanet

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :